C

- Aide -, Glossaire

Campus virtuel

Transposition numérique du modèle de l’université. Outre la mise à disposition de cours, les campus virtuels offrent la possibilité de s’inscrire en ligne ou encore d’accéder à une biliothèque numérique.

Campus numérique

Entre 2000 et 2002, les ministères de l’Éducation nationale et de la Recherche ont lancé trois appels à projets pour la constitution de « Campus numériques français ». L’objectif majeur des appels à projets est d’arriver à construire une offre nationale de formation ouverte et à distance (FOAD) de qualité et compétitive sur le marché international. En avril 2003, 64 campus numériques FOAD sont labellisés.

Cartable numérique

Le cartable numérique est un espace personnel et persistant, destiné à l’enseignant et à l’élève (ainsi qu’à sa famille), inclus dans l’espace collectif de la classe, accessible à la fois au sein de l’établissement et en dehors, qui met à disposition un ensemble de ressources et d’outils, dans le double but de favoriser l’appropriation des TIC par les élèves et d’intégrer de manière profonde l’usage des TIC au sein de l’école.

Centre de ressources

Regroupement de ressources de formation, généralement dans l’entreprise pour fournir des technologies et des facilités d’accès à la formation, accompagné de support et de tutorat.

Classe virtuelle

Simulation d’une classe. Les apprenants peuvent travailler ensemble tout en étant séparés géographiquement. Les classes peuvent être synchrones ou asynchrones.

CMI

[Computer Managed Instruction]. Enseignement géré par ordinateur (EGO). Cela désigne principalement la gestion administrative d’un enseignement (inscription, suivi des apprenants, stockage des scores…). Ce terme est aujourd’hui moins utilisé au profit du terme LMS (Learning Management System).

Conférence électronique

[electronic conferencing] : Forme de messagerie électronique intégrant des possibilités de communication structurée entre plusieurs utilisateurs.

Constructivisme

S’opposant à la technique traditionnelled’enseignement transmissif, l’école constructiviste fait peu à peu son chemin dans tous les milieux formatifs. Son propos est de fonder l’activité de formation sur l’apprentissage collectif des individus concernés. Le savoir résultant de pareilles séances est donc le fruit d’un travail commun des apprenants, ce qui garantit de leur part une participation plus active et de meilleures chances d’assimilation des sujets traités. Si la démarche est résolument différente de celle du mode transmissif, il n’en demeure pas moins que les deux méthodologies peuvent s’articuler pour offrir un maximum d’efficacité.

Les commentaires sont fermés.