Ergonomie et Rapid e-Learning font-ils bon ménage?

- Magazine -, Réflexions autour du REL

La question se pose quand on se place du côté de l’observateur, du participant de conférence, probablement du côté de l’apprenant aussi, enfin, pour résumer, quand on participe à une réunion via la technologie Rapid e-Learning.

Outre le fait que du côté de l’apprenant lors des séances de travail, quelques problèmes se posent, comme le cite David Castéra dans son blog  » Dé signes « , qui traite de ce sujet également, se pose d’autres freins, dirai-je à l’ergonomie liée à ce type de média.

En effet, chacun peut (et se doit?) de participer, le principe de la conférence via le Rapid e-Learning n’est-elle pas l’interactivité des participants? Et c’est là que le problème majeur se pose… Trop d’interactivité tue-t-elle l’interactivité? Grande question ! En effet, la participation visuelle des personnes en ligne, peut poser un énorme problème de visualisation des écrans en direct. Participer oui, mais dans une certaine mesure, car une mauvaise utilisation de ce média peut engendrer une totale incompréhension des slides, et le conférencier dans ce cas, se décide à couper les interactions…. Alors, quelle différence avec une présentation en visio-conférence?

Le Rapid e-Learning est intéressant en cela qu’il permet de participer à distance et en temps réel à des actions, des idées développées lors de conférences notamment. Ergonomiquement, il faudrait peut être dédié un espace sur le tableau blanc pour pouvoir mener de meilleure manière ce processus? L’idée est bonne, la technologie nouvelle, les améliorations en cours, nous pouvons en être certains.

Images représentant le tableau interactif eBeam Projection.

Cécile Kubek

Les commentaires sont fermés.