- Témoignages -

TEMOIGNAGE DE GIORGIO PASSERONE, MAITRE DE CONFERENCE EN LITTERATURE ET CIVILISATION ITALIENNES A L’UNIVERSITE DE LILLE 3 [1].

1. Avez-vous entendu parlé du rapid e-learning ?
Non.
 

2. Avez- vous dispensé des cours dans le cadre de la FOAD ?
Oui. Cela fait 15 ans, ici à Lille.
 

3. Comment caractérisez-vous la différence entre la préparation d’un cours en présentiel et en FOAD ?
La différence est grande. En effet, cela soulève des problèmes propres à la formation à distance qui devrait avoir des enseignants qui lui seraient réservés. Nous, nous faisons un travail supplémentaire, c’est une corvée qui ne correspond pas à la tâche qui nous est assignée. Nous avons été recrutés pour faire cours de vive voix. . En fait, si nous devons exercer ce rôle d’enseignant à distance, c’est parce qu’il n’y  a pas assez de postes ; nous touchons  un problème lié à l’actualité. Le fait que Lille3 soit équipée d’un centre de téléenseignement, c’est très bien mais, il y a un manque d’effectifs évident.
 

4. Avez-vous assisté à une visioconférence ?
Non, mais nous en avons organisé à l’occasion d’échanges internationaux, à Lille3. Cela devient très à la mode, ici !
 

5. Avez-vous déjà donné une conférence en ligne ?
Non. Peut-être que cela viendra l’année prochaine. En fait, les nouvelles technologies sont utiles lorsqu’elles sont employées à des fins pédagogiques. Mais la conférence, Je trouve que c’est une forme close,une performance.

6. Comment concevriez-vous la  préparation de conférences, alors ?
Il faut les préparer comme un cours qui demande un temps long. Autrement dit : faire des répétitions, s’entraîner. Pour dire quelque chose qui intéresse, il faut trouver intéressant ce que l’on dit.
 

7. Avez-vous déjà participé à une émission radio, en tant qu’orateur ?
Oui !  Je me rappelle d’une émission sur dante, en Italie, à Ravenne…
 

8. Quelles différences voyez-vous entre une préparation de visioconférence et une émission radio ?
Dans la pratique de l’enseignement, il faudrait arriver à ne pas faire de différence entre les différentes formes d’expression.Toujours essayer d’être intéressant dans ce que l’on dit, dans ce que l’on écrit. Et pour cela, il faut être à la pointe de son savoir qui est à la limite de ce que l’on ne sait pas. C’est cela le rôle d’un enseignant : transmettre les désirs de cette recherche.Dans le téléenseignement aussi.

 

9. Quelle méthode préférez-vous : enseigner à distance ou en présentiel ?
Je préfère l’enseignement en face à face, en cours magistral. Pour moi, le cours c’est comme le dit Gilles Deleuze:une sorte de concert.  Quand vous essayez de pose des problèmes, l’étudiant est à l’écoute. Je crois que l’interaction se fait avec le temps.

 10. Feriez-vous l’apologie de la relation maître-disciple ?
Non, car cela implique un rapport de pouvoir. Le rôle du professeur est de concilier l’étudiant avec sa solitude. Il n’ y a pas lieu de communiquer.Communiquer, c’est pour les mass médias. La communication crée du consensus, alors que l’on a quelque chose à dire seulement à la pointe de son effort, de sa création, pour petite qu’elle soit. Alors, la conversation prend son sens à partir d’un problème commun. Le cours, c’est l’art de poser les questions. L’interrogation, c’est bon pour les jeux télévisés.
Je crois au fait que le professeur est un passeur et qu’il doit aider les étudiants à développer une singularité qui leur est propre. Cela n’a rien à voir avec la création d’une école. On doit penser le rôle de la pédagogie de et dans la recherche.
 

11. Quelle est la différence relationnelle avec les étudiants en téléenseignement et en présentiel ?
En ce qui concerne mes cours de civilisation, littérature, que cela touche les domaines du moyen âge , du cinéma, du romantisme, il arrive que les étudiants du téléenseignement fassent preuve d’une grande compréhension de leurs connaissances. Cela se perçoit dans leurs travaux.
Cependant, le suivi manque, alors qu’il devrait y en avoir. En présentiel, c’est le suivi qui fait toute la différence, la physicité même. Le cours est un bloc d’espace-temps que nous construisons ensemble. Si l’étudiant s’ennuie, cela ne passe pas.
Le téléenseignement, on le pratique tel que c’est possible, mais ce n’est pas la même implication.
 

12. Quel est votre regard sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication, de manière générale ?
C’est relatif. Elles sont d’abord instrumentales. Quel usage en fait-on ? Il y a des dangers ; redondance d’informations et de communication. L’information est faite de mots d’ordre mais il existe une dimension de réseaux comme le Net dans laquelle persistent des questions ouvertes. Qu’en fait-on ?
Il y a un usage créatif et productif et un usage abêtissant. Nous entrons, de plus en plus, dans un régime socio-économique et informationnel de la flexibilité universelle  qui demande de plus en plus aux jeunes d’être motivés. C’est aux étudiants de comprendre, de façon critique, à quoi.
 

 

Propos recueillis par Hayat Benaissa.

http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8896 CarCet aeP enineaidmhhan
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5668 mlnPVaor tnO mnieieunrBceegy
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12466 PlnCceidrnnl me
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3124 m Troioci
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4613 ee lymtitl PO hDenheuinBvnneri
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8859 petWialemChanirce sti rtelaP Pr esh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4953 ahiCoSma a FVg opir cmlTteedoai
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-97 ehrtn.14nel ms0nOi cP r
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-139 nr iPmoa
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8336 hte
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12590 ie SpPipnnusBre atimyF
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3310 mndotsar
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5951 ertai lrdsm Iarey looFIsUadi Tn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10858 ntv9
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10855 ag semaW othMmDT Cd oea
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10508 aahereamChrPihccntymo Me niNonrarPi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8031 F eriDrttcPoCnnetnto renlsoh oiroame
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-751 nntPmPhi e
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10282 rDemh Tmrerhoiub PeAo enanttutIi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6640 ieitnhPrmWhoeorLFgusms
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6983 cITt aejro
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2455 dh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3883 lmetP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2351 NnunorPheB yeDti
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11515 e
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7504 Petern OeeD
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10108 oiuccht tirhorseoeaPsim
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11775 reesrnPmirncr sN aeees
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8558 ntnm5eePi m
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11825 mT
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9214 iBemrPeicu treH ensinhtnePtDeoucgs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11165 nlP ihihetmreesO
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12054 Ptee
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11600 FheirpereStn Pe edempn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9645 AhlrdiPru lme t
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11079 Fmn TiaH tds
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5921 gihPoCienermdntv t erOh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3342 nonihBs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9486 htCeenpr mC
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-494 ne mR
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11830 enhe ieticfmOfPRili Sa rtnx
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9665 e tPnhikmeran
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1941 rilWnoo iFtadCnl r siie
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13499 paogfaanriTfOmr T
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7461 u Cs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12249 or 0 emahCdaT1
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-653 lm teiiPiepntste Dh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10999 ctiCNeti
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5413 hmre aHnPnmelepaiotbr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1217 aLPnedlpgri ePhlt heai ee niCmtDThn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8545 arTagmrd oToa dl0
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-131 herrpiFnPrcoi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10745 miag
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4531 ehxrmRte o NinnPe’
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2548 pUcfiopTad Plm h Clts se fs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2596 mPnlPehPime riBehuOn tennnminent yny
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1400 b
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6637 ePeiLst
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3674 ie litirDlPrtoiehotenPeP rspeicNm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8684 ldodaTaaC
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1243 ada
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1627 tWrmanhy
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1380 aoaBttluyl
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12112 nCeale otOdsoaah
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4465 Ta le
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5108 nmnPA ehetus
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1829 e tmiPe uynBnee
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5864 ei rlTEtirny E eVc aoclumDs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9808 amryieiameorndreTp o leod
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11535 eemC i
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7219 nomeLahrlePVItn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12547 esad
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3704 hnp crieCtshepn o
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7255 g Onherm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10733 rtPlilriimeceG
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1631 rPte hcnrnoaeymePierChaYn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10344 aa A
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3247 cwtsereea AtC inrh uhPooPWritai Mhen ncs riPHpnd
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13594 mTrcto PsauW
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13792 ePtrlnnei PmehiitDe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9451 lagModandmni
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9158 lOom
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-276 ePePh rnieremntN
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2282 aioa
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3411 ii meamT taR taeCeOadftProp
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8359 crHloTTldaba
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-981 Pleoel er
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3808 ne
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3641 enemir
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2015 F eowoaayotm Whsr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13231 ehrC taPynBiu
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8331 WtnpimiPeuoh 7r3r.roeeseit5 cPngtim
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5047 r oomraFciiTedt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11222 hwaoddFTmrao
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1194 i
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8644 menuePinttll f
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2767 CPrneirnOo t
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1810 iZpif naalem
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1202 mrnIttFaln aiPmeiPnlefhofnC rmero
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-218 dr0a 2Tomd alCo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7547 eDtm3einiio lesenth Oruc
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11589 ChItMme3 P r
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11271 rmec
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11572 Pgnerre
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13384 tmAykme
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5990 neea htsnnele
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12346 iePa
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7405 snteiPntsrnh oisehem a
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9646 unce nrPene oMthemsr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2699 Pe nxpm5he.eeA niitM3
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3016 pCar0eamaaydt uarS
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-906 ShnO
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12533 ei hPg dHA
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12481 eeOvlrnli hp Prtu
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1813 Glr o ei ToFvHcdaam
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4018 ae F
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6372 eCinPrneetp loiehseORmn xram
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5313 oNhP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10214 ePtieeehnFrt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11479 P ereeCelehmeyei nt imnrnp e
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9344 lnradTdo T
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8197 EdeSofFr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3966 cLeon
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3479 crernemi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2621 lyOm tUetnernsrpiliv
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6959 rPyeetitcerD
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7718 eTarasdU mamnihOlac
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9963 TalrPhmoa o
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7100 Ihnxs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11258 7PlmioCtt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5592 ee nn BiuPPieliu
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10032 Ph5tE0in reee
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2899 nCBarnhme
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-939 Cy TOaree o ahpdr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13506 enEPeenih dm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-878 ii ooAtPtcmor rpelTshWaidta
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-745 rHl baoe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8679 oethodiTuFDorrlsrie
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7841 ed lllT tmTo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7763 ihhm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10946 ntp hpGnaruiesdi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2246 Tosnh TWDtaS
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13066 rimnRee ithe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-316 cotsdmie
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8551 nmBnlor
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6611 obr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-41 iUgnrTIt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12779 lremyotnT laalEr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10838 i trn0
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10044 M thgauneetoPrin moe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10179 eip mxic rledhniieeiXtnard na
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3252 CrntiseterHe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12457 masr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3634 s
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4452 Dda tasml CrosoaT
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11055 mteuhetipr3Pt hrodr5e7smer
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3421 ihsPpnPce
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7331 iOis
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5190 Btmaeriria
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10109 tic nPl
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3793 n
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4523 tt ncHPe D D poaounrhci srnAeitmieooNrcWhpovti
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12410 PllFhem ttndr ineiiPo ei
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8377 Niiee re ppCdPthr n m enaisetOr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1727 rcnr aoTahmdahaie
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5150 feehdA sne
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8873 oaXlT
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11420 RaCeen58htepm3 Pr eh. 7 01
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11486 tmgseol Prcporr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8767 o tt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12088 ero Otrou cipmaPrrAhovito
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5345 trrnen ePepc Nin PshhoimCtora eepo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7744 n
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8041 hP osrym
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7375 cP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10139 en
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12100 dnmitoPpoay daeBir
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-441 aareiCTcl
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-110 Fr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8645 sPbn yeUe oteHmnPctnFe i eehu rs rxAnr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7125 meer75utrei iW
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1994 oEd Tm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3141 oLaesmToPr die
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4043 tre
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13036 rf so hm oHa
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8813 5
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1681 ebaedfFs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4691 StPcd rfftDrMreimenh eg
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9938 sPLetmiSWe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11635 enrmVPeignei
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12421 en onrl
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6950 rhePNt nonSioetlraeFm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13397 dTcdsefao Amre aoFrftS
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12891 tPnnemr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8382 7
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2069 o d TCoarmasftO
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11622 aBaP ooT
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1451 eseo lnLisiTePhminsaWesi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1653 rdTtralo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9446 i ttArenDmi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9770 tPien
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-311 enPi5mehDleit 3eit 7nmrP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11245 i rgPipenet hdgneen
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8961 n Cnhptuahmr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1116 nhe Wgmee aietnPeP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10955 pio timnrlerncrheosiit l PN
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5029 Oielhtnaaneirttn ul eoenismelPoC
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3116 nPli treterLii Min
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7066 f
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9916 Ptghcrht rOinveitn e
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10765 nPneita
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13509 niFir
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7075 snhP anLroetmi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8178 a oimsO
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12130 ecPp eu
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4444 P wari
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-56 nih netmrP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12393 em5nrienrehPnird
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10661 rd nEcue cCUrrPnmihnnihimce
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-158 e0m
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10461 Wie D eBp
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5325 ie PhPictepienitD m intrerPsonl
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4882 raeanKAntaTsda d m
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9013 nlsi enrluPieeOmPtheenctnP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11814 mePiuhneo A m2r
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5069 ontiPhPeh ne
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4327 a9
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7298 merhnindne
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6977 ineoD mee
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11391 hfrnnEfdr enxeA
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13299 CmnP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6562 OniTl
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6123 ifmhn fceerfn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4472 n etiShPitie e
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2477 M0H5 ad
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5965 ecme hPP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7786 eigSPh piehr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9030 T i HeOaca feSdT arft lcsblfmcEo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1161 P eniemr ile3e5tnl Pit
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-397 aevaiPnPnehtruWe hmm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1919 eG
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10730 cMMrinenl iomnin teHgi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11743 xD e
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8400 sviee rnunty
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9565 P
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2434 oPonrhc
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6464 Id Slaumco
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2492 ser
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13009 rOr CvloaiDiTdansOh tgereelm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9635 hneeetitorm
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7581 ilhehe emot
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10808 pPeecx rt-ererimDnens
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12447 tlioOs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7047 rNmtnhaoesso irrcPi
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9025 1T0
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4124 7e gneNtnhe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8500 tr hPnnusmiPsir
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9309 a SFTrlo tod
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12189 ntT g rulm oloHyn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-507 eiDm eeoOn roPnect
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12933 ra alddlaieo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11226 ifeeontobAinmPnmDhr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1744 nrrePheOeihhimcmPtm elPln tan inre cH
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3681 CtrhaOndhrPemetnPerc i Ehye Wei
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1412 tiP yeriphernnP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8991 u yO lnhinneiernGeP temB
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7162 rPnmnuy n u metehrlOnHy
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12069 mio
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-11253 tetihi eusnteeporcmCWhhrPoPinie a
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-718 Ftl oaomrTada hh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10597 B uodny Tla
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12330 keliaheiBeennrr efs
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-4247 eneruueBc Pn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-8351 tuhPremiRx
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2146 alrOnoFdh teA rA nh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9822 resesCaooee nphrt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3432 ccmdntae-aeionTaHa lh lpeTo
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-7599 rsencrttmipTho ro
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-12506 inremetiveeeAn
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10240 esuerinUonit tWrntotnPircPh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-1602 gieghnm nhsuLiWti hPtoee t iy
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3714 m
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3490 Pi en idemretnechriIGnen
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-13897 cepdn etrn tnP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2985 iee Phe
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5469 ihecsOrramnnPmetOpto
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2930 Pn ir CncetDaporemto
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10024 t namhtOihnl atoP
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-5132 miHaroeancaTd efBsd
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6776 lliei aRstLeire mv
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3367 emh
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-83 r
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3127 irmS nrehetnei tNlunnceetPmPiDe hnreo Pahemet
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3296 E oeTdTf rOnefa momLsrdS tae
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-2609 PetPcraeouh sqerprNmPcdrnnioit
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-6934 reMTnaoyr
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3352 r0easMloatbaT
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-10901 AiWoghprtctt
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-3807 nehD
http://www.chekyang.com/debating/pro.php?p=9-9050 tp hna10en

Comments off

REPONSES D’EMILIE CAUDRELIER AUX QUESTIONS « ETUDIANTS »

1- Que signifie pour vous le rapid e-learning

Le rapid e-learning est un moyen facile de diffuser du contenu en ligne, en l’agrémentant de multimédia. Convertir des présentations powerpoint en flash, par exemple. 

2- Quelle différence majeure y voyez-vous avec le e-learning

Le e-learning représente à mes yeux tout un module de formation à distance, tutorat et suivi compris. Pour moi, le rapid e-learning est plus adapté aux entreprises pour des présentations, qu’à l’autoformation, et donc à des fins pédagogiques. Le rapid e-learning se focalise plus sur le contenu. 
3- Quelle expérience avez-vous de la FOAD (Formation Ouverte à Distance), de manière générale ? 

Aucune, si ce n’est des informations apprises en cours, ou lors du projet Rel-Zone. 

4- Pouvez-vous dire quelles leçons vous en avez tiré ? Quels sont les points positifs et négatifs de la FOAD comparée à un enseignement plus traditionnel ? 

A cette question, je ne pourrais pas répondre d’un point de vue pratique, n’ayant jamais fait l’expérience de la FOAD. 
5- Quelles améliorations peut-on apporter à la FOAD et au rapid e-learning émergeant ? 

En ce qui concerne la FOAD, je ne peux pas vraiment me prononcer. En ce qui s’agit du rapid e-learning, pour moi, il s’agit plus d’une question d’usages. Et donc, se centrer plus sur une utilisation du rel comme outil d’entreprise que comme instrument de formation. 
6- L’Union européenne préconise la lutte contre « l’illettrisme numérique » par l’utilisation massive des TIC au sein des établissements d’enseignement.
- Etes-vous d’accord avec cette expression ?
- Pensez vous que les TIC puissent se substituer aux méthodes d’enseignement traditionnelles ? 

Il est important à mes yeux que les enfants soient formés aux TIC en établissements scolaires, de sorte à être compétitif dans la société actuelle. Il est vrai qu’il peut vite se dessiner une « fracture » entre ceux qui les maîtrisent et les autres . En cela je suis d’accord avec cette expression. Toutefois, il faudrait voir à ne pas se tromper d’objectif. Dans certains cas, il serait bon de pallier à l’illettrisme tout court… Question de priorités… 

Et non je ne pense pas que les TIC peuvent se substituer à des cours en présentiel, à moins de cas particuliers, comme des reprises de cours par des élèves très motivés, et par le biais d’outils très performants et adaptés. 
7- Certaines opérations chirurgicales sont filmées et retransmises en direct des universités et suivies par des étudiants dans un but pédagogique. Où se situe, selon vous, la limite entre un apprentissage utile et ce qui peut être qualifié d’optionnel ? 

Je ne sais que répondre à cette question, à vrai dire… 

Comments off

Tous les témoignages…

Dans cette rubrique, vous trouverez des témoignages de divers spécialistes de l’enseignement à distance qui donnent leur avis sur le Rapid e-Learning.

1. Entretien avec Adrien Ferro, le spécialiste français du Rapid E-Learning : en vidéo

2. Le point de vue de Claire Garcin, ingénieur pédagogue : une synthèse rédigée, et l’accès au Pdf avec la retranscription intégrale de l’entretien

3. Denys Lamontagne chez Rel-Zone, directeur de Thot/Cursus : une synthèse rédigée, et l’accès au Pdf avec la retranscription intégrale de l’entretien

4. Jean-Vincent Voyer d’Amplitudes s’exprime… , directeur d’Amplitudes : une synthèse rédigée, et l’accès au Pdf avec la retranscription intégrale de l’entretien

5. Entretien avec Eric Delcroix, professeur en outils de développement d’outils de médiation multimédia : en vidéo

6. Point de vue d’un professionnel de la communication, Arnaud Meunier : une synthèse rédigée, et l’accès au Pdf avec la retranscription intégrale de l’entretien

7. L’opinion de Christine Derekx, manager de projet E-Learning chez Auchan : en audio

Tramadol Overnight Delivery Online Prescription
Xanax Time Released
International Pharmacy Tramadol Next Day Shipping
Can Xanax Cause Depression
Tramadol Overseas Cheap
Tramadol Recreational Dose
Phentermine Cialis Tramadol Effexor Celebrex Lexapro
Yellow Ambien Pills
Tramdol Tramadol 180 Pills
Xanax And Stroke
Valium Illigal Drugs
Ambien Schedule
Tramadol S
Buy Cheap Online Pharmacy Xanax
About Ultram Tramadol
Ambien Sanofi-aventis Lunesta Takeda
Slurred Speech Ambien
Side Effects Of Valium Weight Loss
Freebase Valium
California Mortgage Rate Buy Tramadol
Tramadol Hcl Chemical Supplier
Xanax Anxiety Public Speaking
Ambien Fed Ex Dhl Ups
Xanax And Caffine
Depression And Valium Crying
8000 Cheap Online Tramadol Under
Tramadol Hydrochloride Dosage
Tramadol 100mg Us
Bupropion Tramadol Metabolism
Will Heat Damage Xanax
Xanax Colors
Tramadol Patent Ferrets
Prepare Tramadol Capsules For Intravenous Injection
Online Xanax In Kentucky
Tramadol Hydrochloride For Canines
Ambien Picture
Ambien For Insomnia
Dog Dose Of Valium
Tramadol Serotonin Crisis
Ambien Online Buy
Ambien Price Online Qoclick
Ambien And Female Libido
Tramadol And Tylenol
Took Xanax 1 Month Quit
Generic Names For Xanax
Valium Pills Pictures
Transdermal Tramadol
Valium Dosis
Ambien 5421
Seap Debt Counseling Xanax Online
Addiction Symptom Xanax
50mg Capsule Hydrochloride Tramadol
Cheap Xanax No Prescription Overseas
Valium For A Pap Test
Xanax Lyrics
Ambien Online Overnight Shipping Fed Ex
Ambien And Side Effects
Generic Xanax L441
600 Mg Tramadol
Valium W O A Prescription
Buy Tramadol Online 150 Pills
Ambien Trip Stories
Buy Xanax Buy
Valium Side Effects For Anxiety
Ambien With Mastercard
Tramadol Apap 37.5mg 325mg Tabs
Weaning From Ambien
Tramadol At Walmart For $4
Pictures Of Xanax Doses
Perscriptions Italy Valium
Xanax Restrictions Online
Cocaine And Tramadol
Is Xanax Legal In Bahama
Xanax And Cocaine Effects
Tramadol Hci Overdoses
Ambien Dreams
Tramadol Dogs Side Effects
Dog Valium
Xanax Grapefruit
Valium Jewelry
Identification Of Generic Xanax
Valium Addictiveness
Prescription Tramadol Drug
Side Effects Of Xanax And Alcohol
Ambien Drug Information
Effects Side Xanax
Is There A Generic To Ambien
Heating Tramadol Hydrochloride
Ambien 10 Mg
Ambien And Coma
Informationdrug Ambien
Online Order Ambien
Can Tramadol Be Round
Xanax And Grapefruit
Tramadol Cheap No Prescription
Xanax Bars What Are They
Xanax Vs Ativan
1 50mg Tramadol
Tramadol Vas Score
Buy Tramadol Online Cod Next Day
Mortgage Valium
Tramadol Prior
Xanax Anxiety Packge Insert
Overseas Pharmacy Tramadol 300ct
Canine Tramadol Dosage
Tramadol Vs Percocet
Iotrogenic Xanax Mortality
Viagra Ambien Gifts
Xanax Generic Brand
Buy Valium Uk
Xanax Long Term Affects
Breast Mri Valium
Tramadol Out Of Urine Test
Tramadol Dog No Prescription
Cheap Tramadol Canada
Xanax Overnight Cheap
Mexico Roche Valium
Tramadol Hci Ultram Dangers
Mexican Xanax
Xanax Fluoxetine
10 April Book Quest Site Valium
Xanax Overdose How Much
Feline S And Valium
2 Mg Xanax Fedex Delivery
Ambien Toxic Dosage
Ambien Cautions
Valium Or Colonopin
Topamax And Ambien Causing Weight Gain
Ambien Sirius Commercial
Cheap Valium Uk
Tramadol Saturday Delivery No Prescription
Forum On Ambien Cr
Valium Uses And Information
2mg Xanax Sales
Sniffing Tramadol
Order Xanax Overnight
Valium Diazepam Wean
Buying Ambien Online
When Does Ambien Go Generic
Tramadol Side Effect
Ambien Lexapro
Ambien Cr Recreational Use
Ambien Jetlag Uk
100 Tramadol Ultram
Ambien With No Prescription
Tramal Tramadol Hydrochloride Cancer Drug
Mexican Valium
Tramadol Hcl Lyrica
Valium Affect Pregnancy
Does Buspar Work Like Xanax
Valium Side Effects Si
Cheap Tramadol With Free Overnight Shpping
What Does Ambien Have In It
Xanax Symptoms
Ambien Free Ofer
What Is Xanax 249
Xanax Doses
Is Ordering Tramadol Online Illigial
Valium Cod
Ativan Or Xanax
Drug Interaction Valium
Tramadol Seratonin
Physical Signs Of Taking Xanax
Xanax Slcohol
Valium Strengths
Cheap Prescription Tramadol Without
3.75 Discount Valium
Grapefruit Juice And Xanax
Is Xanax A Muscle Relaxant
Ativan Xanax
Valium Reaction
What Is Valium Prescribed For
Valium Overdosage Amount
Ambien 10g
Bad Taste In Mouth And Xanax
Tramadol Ultracet
Photo Xanax Related Birth Defect
Ambien Cr Remains In The Bloodstream
Xanax Dosages Dogs
Can’t Get Off Xanax
Ambien And Depression
Valium Withdrawal Effects
Inexpensive Valium
Ambien And Ambien Drug
Tramadol Druf Test
Tramadol And Free Shipping
Tramadol Withdraw Help
Ambien Breast Feeding
Chewable Valium
Buy Valium Online Canada
Xanax In Stock
Xanax Deliver
Valium And Liver Function
When Will Generic Ambien Be Available
Does Ambien Make You High
Ambien For Sleep Pain
Xanax Diana Bass
Paxil Ambien
Valium Fedex Overnight
Buy Xanax Online Pharmacy Without Prescription
Purepac Xanax Complaints
Ambien Online Md Prescription
Dosage Ambien
Overnight Fex Ex Delivery Valium Prescription
Low Dose Ambien
Cheap Fast Valium
Cheapest Xanax Pills
Valium Valium Online Online
Xanax For Ulcer
Celebrex Renova Tramadol Cialis
Sleep Aids Lunesta Ambien Restoril
2mg Xanax
Tramadol Arthritis
Madre Natura Peru Valium
Flexeril Xanax Urine
Deroxat Xanax
Valium Prozac Interaction
2684v And Xanax
Coming Off Of Xanax
Potentiate Tramadol Drug Forums
Xanax Purchase Online
Buy Ambien Online Without A Prescription
Omeprazole Tramadol
Ambien Free Overnight Shipping
Tramadol No Prescriptions
Internetresults Tramadol
Ambien Cr 12.5
Tramadol Best Buy
Tramadol Description
What Does Ambien Look Like
Tramadol Tablets
Xanax And Lexipro
Xanax Sleep
Can I Take Xanax While Breastfeeding
Cheap Tramadol Fedex
Valium As Anti Convulsant
Valium Dog
Valium Effective Pain Relief
Generic Forms Of Ambien
Xanax Urine Detected Days
Buy Ambien Online Pharmacy Online
Images Of Xanax Xr
Quitting Ambien Cr
Cash Delivery Shipped Tramadol
Valium Ingredient
Ambien Cr Free Offer
Is Tramadol A Norcotic
Does Ambien Cause Permanent Memory Loss
What Is A Xanax Pill
Acne And Valium
Buy Non Genaric Ambiens
Website For Ambien Cr
Ambien And Travel
Valium Haloperidol
Xanax And Hppd
Valium Necklace
Signs Of Xanax Overdose
Medical Uses Of A Valium
Tramadol With Cymbalta
Hundreds Of Xanax
Xanax Producers
Birth Defects Ambien
Ultram Er Tramadol Hydrochloride
Buy Domain Xanax Atspace
Ambien And Oxycodone
Ambien Showing On Drug Test
120 Cheap Pharmacy Tramadol
Mixing Alcohol And Xanax
Dea Schedule For Tramadol
Tramadol Zyrtec Xenical
Tramadol Hydrochloride Capsule 50mg
Perscribed Xanax
Buy Cheap Tramadol Online 35009
Dog Tramadol Doseage
Tramadol Imitrex
Ambien Chat
Average Presciption Dose Of Xanax
Xanax Addiction Withdrawl
Buy Check E Online Tramadol
Ambien And Returning To Natural Sleep
Xenical Tramadol Hgh-saizen
Order No Prior Prescription Tramadol
Tramadol Addiction Relief
Valium Dosage For Cats
Roche Valium Overnight Delivery
12.5 Ambien Cr
Can Pregnant Women Take Ambien
Tramadol Ultram 300ct
Tramadol 50mg Potency Equivalent
Xanax Autism
Xanax For Alcohol Withdrawal
Tramadol Rheumatoid Arthritis
Effects Sexual Side Xanax
Help With Xanax Withdrawl
Xanax Cheap Cheap Cheap
Ambien Comes Off Patent
Dateline Ambien
Valium No Script
Tramadol Naproxen
Getting High With Xanax

Comments off

4- Quels sont les points positifs et négatifs de la FOAD comparée à un enseignement plus traditionnel ?

Dans l’enseignement traditionnel, l’enseignant a à sa disposition toute une gestuelle (les Italiens sont probablement plus forts dans ce domaine) pour expliciter son discours, or ce langage de la présence humaine ne me semble pas être « transcriptible » sur un support quelconque, excepté à en faire un film, mais comme tout film, on préfèrera le voir sur grand écran.

Par ailleurs, l’enseignant qui suit des élèves en « présentiel » apprend à les connaître, me semble-t-il, alors que dans le cadre d’une formation à distance (pour le CNED, par exemple, mais pas pour l’Enseignement À Distance de la Communauté Française de Belgique), l’élève a, pour une seule et même matière, de multiples interlocuteurs (un responsable pédagogique, une secrétaire pédagogique, un ou plusieurs correcteurs et parfois un enseignant).

Dans la formation à distance, l’élève peut avancer à son rythme, et ce rythme peut varier selon la partie du cours qu’il étudie. Le rythme est en général moins soutenu, mais plus régulier. Les coupures ne sont jamais longues, ce qui permet en définitive, de progresser plus rapidement. Par exemple, dans le cadre de l’apprentissage d’une langue étrangère, les coupures sont très néfastes et la régularité de la pratique, même légère, très payante. Par ailleurs, l’enseignement à distance offre l’avantage de fournir à l’élève quantité de supports audio dont il ne dispose pas dans l’enseignement traditionnel. Ces supports peuvent être utilisés et réutilisés à souhait, permettant à l’oreille de se faire à la musique d’une langue, de reconnaître les unités lexicales prononcées, etc..

La formation à distance me semble donc permettre un apprentissage plus personnalisé, et parfois plus performant. Toutefois, dans la mesure où elle intéresse moins de monde, entre autres car elle demande plus de volonté de la part de l’apprenant, elle est loin de couvrir l’ensemble des sujets traités par l’enseignement traditionnel. On entre là dans des problèmes de coût. Une formation à distance de niveau universitaire coûte très cher à l’apprenant (en France), alors que très souvent le coût en termes d’ « auteurs enseignants » n’est pas pris en compte.

Cette appellation d’« auteurs enseignants » met en évidence une autre des particularités de la formation à distance. Le support de cours fourni par celui-ci est très travaillé, très structuré, si bien qu’il devient un document souvent édité sous format papier ensuite (d’où un partenariat entre le CNED et de nombreux éditeurs, tels que Foucher, Vuibert, La Documentation Française, les éditions du CNFPT, etc.). L’élève du secondaire inscrit dans une formation à distance dispose donc à son domicile, d’un support didactique, pour autodidactes, permettant un entraînement en autonomie, une lecture suivie, et offrant une ressource structurée dans laquelle la recherche d’information est aisée. En revanche, le manuel traditionnel de l’élève inscrit dans une formation en « présentiel » est inutilisable pour la recherche d’information en autodidacte, car il est destiné à servir de support pendant le cours. Les exercices ne sont pas corrigés, pour que seul l’enseignant (ou les parents) puissent en donner la correction. Le manuel pose des questions sans jamais y répondre et mélange les documents sources, destinés à servir d’exemples à commenter, avec les synthèses et interrogations, tant et si bien, qu’en général les enfants ne l’utilisent pas sans injonction de l’enseignant et lui préfèrent le documentaire jeunesse.

Il faut ici spécifier que ces réflexions ne sont pas valables pour ces formes d’enseignement dans d’autres pays. Pendant une courte période, j’ai suivi en 1987, un enseignement en Allemagne, en allemand, dans une classe scientifique (l’équivalent d’une première). Nous devions lire des corpus de textes, des ouvrages, manuels. Pour chaque leçon, nous avions des textes à lire dans nos manuels. Pendant le cours, l’enseignant animait un débat sur le sujet prévu à l’agenda, personne ne notait rien (nous n’avions que des cahiers très minces de 24 pages, à minuscules carreaux, pour respecter l’environnement et il était très mal vu de gaspiller des feuilles). À la fin du cours, nous devions écrire une synthèse, de mémoire, et la rendre. Dans certains cours, on nous faisait prendre en notes une synthèse. Pour chacun des cours, l’élève devait se baser sur son manuel. Ainsi, personne ne perdait du temps à gribouiller à une vitesse effroyable des choses illisibles sur son cahier. Surtout, il y avait énormément de temps consacré à la réflexion sur nos lectures, aux questions que nous pouvions nous poser. Les séances d’exercices, en revanche, donnaient lieu à de l’encrage de papier. Les manuels, bien évidemment, étaient construits différemment.

Un autre des points que je voudrais aborder sur ce sujet, concerne l’introduction de nouveaux médias dans l’enseignement. J’ai particulièrement apprécié, lorsque j’étais inscrite au télé-enseignement universitaire, les cours radiophoniques. Je doute d’avoir pu les capter si j’avais résidé à plusieurs milliers de kilomètres. La chaleur d’une voix bien posée, la structuration par les questions du journaliste, la possibilité d’intervenir en direct, ou en différé, sont autant d’éléments qui s’ajoutent au fait que les spécialistes des émissions radio savent très bien comment préparer une intervention orale. L’enseignant bénéficie de leurs compétences en matière de modulation de la voix et du son empruntées sans doute au monde du théâtre, les pauses sont calculées, prévues. Tout se déroule comme si l’enseignant suivait un scénario vocal, car nous, nous le percevons ce scénario. Le cours de l’enseignant est ainsi mis en scène, et l’enseignant en est lui-même acteur. C’est bien l’inverse de ce que l’on voit en université, quand un enseignant se cache sous sa présentation projetée (cette affirmation ne prétend pas juger du contenu scientifique de la présentation).

En conclusion, on peut se demander si la formation à distance ne bénéficie pas du fait qu’elle recrute sur des critères à dominante pédagogique (souvent parmi des enseignants déjà en poste dans l’enseignement traditionnel), alors que le recrutement pour l’enseignement traditionnel, en milieu universitaire, par exemple, se fait sur des critères plus scientifiques (nombre de publications, par exemple). Ainsi, la formation à distance récolterait-elle le meilleur du corps enseignant ?

Réponse précédente

Questionnaire

 

Comments off

3- Quelle expérience avez-vous de la FOAD (Formation Ouverte à Distance), de manière générale ?

J’ai une grande expérience de la formation à distance, en tant qu’élève du primaire, du secondaire, puis en tant qu’étudiante salariée.

J’ai appris à lire dans une école flamande au Zaïre, dans laquelle, très vite, je n’ai plus pu me rendre à cause d’actions de rebellion, puis de la guerre. Pendant un an et demi, j’ai suivi chez une amie, avec une dizaine d’autres enfants, les cours de français et de calcul que celle-ci recevait de Belgique. Sa mère nous expliquait les consignes, et c’était pour nous un jeu de calculer avec les réglettes, ou d’arriver à déchiffrer, puis lire les histoires. Il n’était pas question d’envoyer des devoirs à la correction. Les cours n’arrivaient pas régulièrement et nous avions des vacances improvisées. La poste rythmait nos semaines. On ne travaillait que le matin, pour que ce soit comme à l’école.

Ensuite, après le rapatriement, mes soeurs et moi sommes arrivées au Maroc, où l’une de mes soeurs et moi avons été inscrites à un cours à distance français, car nous ne pouvions prendre une année en cours, avec un niveau non attesté. Malheureusement, si les cours sont bien arrivés, ils nécessitaient des manuels bien précis, des ouvrages en accompagnement, qu’il a été impossible à ma famille de trouver alors au Maroc et qui ne pouvaient être achetés par l’intermédiaire de l’organisme national français. Nous ne disposions pas alors, de connaissances en France, pour nous les faire envoyer.

Ensuite, nous avons été placées dans des familles d’accueil en France, pour suivre une scolarité normale. Cependant, pour rattraper le retard par rapport aux niveaux dans lesquels nous avions été insérées (en fait, il s’agissait plus d’un décalage dû à la différence des programmes, en calcul, et en lecture, nous étions en avance, mais en histoire, et en écriture, nous étions en retard), un service confessionnel nous a apporté un soutien scolaire à distance (les supports arrivaient trimestriellement).

Deux années plus tard, nous avons quitté ces lieux pour arriver dans un endroit où nous n’avions pas d’adresse, et où nous avons fréquenté une mission religieuse, dans laquelle pour certains cours, une inscription collective à ce même organisme français était prise. C’était gratuit. Nous étions encadrés à la mission.

Quelques années plus tard, au lycée, j’ai suivi des cours de langues étrangères par correspondance, parce que dans l’endroit assez isolé où nous nous trouvions, il n’y avait pas de choix. Nous avons rencontré le même problème, pour le manuel, qui n’était pas disponible là où nous habitions. Les envois étaient composés également de cassettes, et nous avions dû faire l’achat d’un lecteur de cassettes, qui entra dans nos vies comme un appareil aussi important que la radio. J’ai pu renvoyer régulièrement des devoirs à la correction, car le support contenait un cours et pas seulement des exercices. Au baccalauréat, j’ai eu de bonnes notes en langues étrangères, donc ce système me semble avoir fonctionné.

Ensuite, j’ai été envoyée en internat international pour passer le baccalauréat scientifique, je suivais une partie des cours en présentiel (les sciences, mais en anglais), une autre à distance (ceux de langues et d’histoire, en français). J’ai échoué, mais comme je l’ai dit plus haut, j’avais de bonnes notes dans les matières littéraires, donc suivies en enseignement à distance.

Par la suite, arrivée en France en tant que jeune fille au pair, j’ai suivi un enseignement à distance complet (de terminale B) pour passer un tout autre baccalauréat, que j’ai eu sans encombre.

Enfin, après avoir d’abord travaillé, j’ai commencé des études en parallèle et par nécessité, j’ai cherché l’appui du télé-enseignement universitaire. Là, j’ai rencontré un nouveau problème : la difficulté de trouver un cours correspondant exactement à l’un de ceux du programme auquel j’étais inscrite en « présentiel ». La solution aurait peut-être été de m’inscrire dans l’université dispensant la formation à distance, mais le tout revenait déjà bien trop cher, sans penser en plus à assumer des frais de déplacement et de logement pour aller passer des examens en sessions de 2 semaines, loin de mon domicile.

Réponse suivante

Réponse précédente

Questionnaire

Comments off

Questionnaire et témoignage de Farida, anciennement au SEAD de Lille

1-Connaissez-vous le rapid e-learning ?

Non.

2-Avez-vous entendu parlé du e learning ?

Oui, plus ou moins. Je crois que c’est l’apprentissage via le net, cela se pratique de plus en plus.

3-Qu’en pensez-vous ?

A priori, je n’ai rien contre. Ce qui compte, c’est la façon dont on l’utilise, dont il nous est présenté. Je pense que dans certains cas, il peut être très utile, surtout si l’on est loin de son lieu d’études. En ce qui me concerne, comme je travaillais et que j’étais en double cursus, j’étais inscrite au téléenseignement de Lille3.

4-Avez-vous déjà suivi des visioconférences ?

Oui, quand je faisais des études d’anglais. On visionnait des cours ou des reportages dans les salles de visioconférence de l’université, notamment avec les assistants qui venaient de l’étranger. Mais, j’empruntais aussi des cassettes que je visionnais au Cavul. Ce que j’aimais aussi regarder régulièrement, c’était les « amphis de la cinquième ». Je trouvais cela très pédagogique, avec un contenu tout aussi intéressant. L’avantage de ce type de cours est que l’on a l’impression de le manier : on peut le gérer et l’adapter à son rythme. On se sent maître de son apprentissage, on est moins stressés. L’envers du décor est que l’on est seul et que si l’on se pose des questions, on ne peut pas les soumettre à l’enseignant. Mais pour moi, ce n’était pas gênant puisque le travail seule ne m’a jamais dérangée.

5- Dans votre pratique de la FOAD, avez-vous suivi des cours radiophoniques ?

Tout d’abord, je tiens à dire que la méthode radiophonique est aussi en usage dans l’apprentissage des langues, notamment en complément de certains livres. Dans ce contexte, oui, je l’ai déjà utilisée. Autre chose : quand nous avions des cours de phonétique ou que nous étions en travaux pratiques avec des assistants étrangers, le support radio était utilisé. Ce qui est logique puisqu’une langue doit tout d’abord être parlée, et pour la parler, il faut en maîtriser la prononciation ! Il s’agissait de répéter des mots ou des phrases et après l’écoute, on devait s’enregistrer.

6- quelle différence voyez-vous entre la FOAD et un cours traditionnel avec un enseignant ?

Comme je l’ai déjà dit avant, c’est l’enseignant lui-même, d’une part. Il n’est pas là pour nous suivre et quand on a une question, cela devient plus compliqué ! Au téléenseignement, il fallait la noter, par exemple, dans la copie que nous renvoyions pour correction. Il fallait attendre plusieurs jours avant d’avoir une réponse, que nous pouvions, par ailleurs, obtenir autrement entre temps. En cours traditionnel, c’est plus rapide : il suffit de poser la questions et la réponse nous est donnée de manière expresse. Je crois que la différence réside dans la spontanéité. Par contre, l’avantage avec le téléenseignement est que les cours sont complets et très bien faits, avec des références bibliographiques, alors qu’en cours traditionnel, nous devions nous contenter d’une prise de notes rapides. Nous n’avions que l’heure de cours pour avoir la leçon, alors qu’à distance, on gère notre temps comme on l’entend et on peut lire et relire le cours dès qu’on le décide. Il n’ y a pas de contraintes d’horaires.

7-Que préférez-vous, le cours en ligne ou la FOAD ?

Voyez-vous, je travaille en Grande-Bretagne et je prépare un master Lettres à Grenoble via le service de téléenseignement : dans mon cas le cours en ligne est de loin le meilleur ! Je dois attendre l’arrivée des cours plusieurs jours, voire plusieurs semaines, ce n’est pas évident. De plus, quand j’étais au SEAD de Lille, il fallait attendre aussi longtemps. Une fois, j’ai même reçu les cours de toutes les matières où j’étais inscrite en fin de semestre. En ligne, cela n’aurait posé aucun problème et le gain de temps aurait été énorme.

Propos recueillis par Hayat Benaissa

Comments off

Témoignage de Sabine, anciennement au SEAD de Lille

1-Connaissez-vous le rapid e-learning ?
Non.

2-Avez-vous entendu parlé du e-learning ?

Oui.

3-Qu’en pensez-vous ?

S’il s’agit de ce que l’on appelle l’apprentissage en ligne, je préfère le document papier tels que les livres ou les cours, que lire en ligne ; c’est beaucoup plus commode et plus agréable.

4-Avez-vous déjà suivi des visioconférences ?

Oui, sur mon ordinateur. Mais là encore, je trouve que c’est déplaisant car cela donne une fenêtre de 10 centimètres sur mon écran alors que la visioconférence représente en principe quelque chose qui mesure dix mètres de large. De plus, le son n’est pas bon, j’en garde un assez mauvais souvenir.

5- Dans votre pratique de la FOAD, avez-vous suivi des cours radiophoniques ?

Oui, oui ! Et en général, c’est plutôt agréable surtout que c’est en temps réel. Il s’agissait d’écouter des émissions retransmises à la radio où nous avions la possibilité de poser des questions en direct. On nous donnait une fréquence ainsi qu’un horaire précis. Plus tard, l’émission était rediffusée et nous pouvions l’écouter à nouveau. La différence entre la visio et la radio est que dans cette dernière le cours est bien préparé. L’orateur parle lentement : il articule bien. Le sujet est bien préparé, en fait, c’est comme une émission type France culture. J’ajouterai que c’est bien minuté.

La conférence n’est pas donnée dans le but d’être retransmise, et c’est ce qui fait la différence. Le problème des NTIC dans la FOAD est que l’on veut produire deux ou trois supports d’informations pour un même cours. En fait, il faudrait adapter le cours au support de diffusion utilisé.

6- quelle différence voyez-vous entre la FOAD et un cours traditionnel avec un enseignant ?

Dans le cadre de la FOAD, on n’est pas dans une salle avec des étudiants à qui on peut poser des questions si l’on a mal suivi, ou directement à l’enseignant. Il faut prévoir ses questions et trouver un moyen pour les poser. En fait, on est assez isolé. A l’inverse, l’avantage de la FOAD est que l’on peut travailler à son rythme, ce qui n’est pas le cas en présentiel où il faut suivre au même rythme que les autres. De plus, même en présentiel, le professeur n’est pas forcément disponible. Donc, cela revient au même, ou presque.

Personnellement, je préfère la FOAD : c’est moins stressant, il n’y a pas d’étudiants qui se moquent de vous si vous posez une question. On peut aussi prendre de meilleures notes, puisque le cours est donné dans son intégralité. Autre point : cela oblige le professeur à bien structurer son cours, ce qui n’est pas toujours le cas en présentiel. En FOAD, il n’ y a pas le problème des cours qui sont donnés à la va-vite.

De plus, en FOAD, l’étudiant a davantage l’occasion de réfléchir. L’enseignant intervenant en FOAD s’adapte aux techniques radiophoniques ; il est beaucoup plus lent dans son élocution, donc plus intelligible, ce qui est remarquable dans le cas des matières littéraires. Contrairement aux matières scientifiques, où le professeur structure son cours et doit tout noter sur le tableau. Nous avons toujours, par exemple, l’image du savant qui noircit son tableau de formules et de calculs !

7-Que préférez-vous, le cours en ligne ou la FOAD ?

D’emblée, je dirais le cours envoyé en ligne pour des raisons pratiques : on le reçoit très rapidement, on peut le travailler tout de suite et envoyer les exercices tout aussi rapidement à l’enseignant, contrairement aux cours envoyés par courrier, qui sont souvent lourds, et dont l’acheminement est lent. J’ai le souvenir de cours du CNED que je recevais au bout de plusieurs jours, voire plusieurs semaines, ce qui me prenait d’autant plus de temps à renvoyer les exercices une fois qu’ils étaient effectués. En fait, cela entrave l’apprentissage de l’élève et l’empêche de travailler de façon régulière. Toutefois, je persiste à préférer la lecture sur support papier.

Propos recueillis par Hayat Benaissa

Comments off

2- Quelle différence majeure y voyez-vous avec le e-learning ?

Les termes anglais semblent extrêmement proches, l’un semble plus rapide que l’autre.

Réponse suivante

Réponse précédente

Questionnaire

Comments off

1- Que signifie pour vous le rapid e-learning ?

A priori, cela ne signifie pas grand chose.
La langue anglaise n’est pas ma langue maternelle, j’ai donc tendance à traduire et en traduction, cela donnerait « apprentissage en ligne rapide ».

Réponse suivante

Questionnaire

Comments off

L’opinion de Christine Derekx

derekx-c1.jpgChristine Derekx est manager de projet e-Learning au sein de la société Auchan. Elle a en charge le management du projet C@mpus qui a pour but de mettre à disposition de manière internationale des formations en e-Learning. Elle a accepté de nous faire part de son expérience dont vous pouvez écouter les extraits audio ci-dessous.

1° Tout d’abord, elle nous explique de quelle manière se déroulent les formations au sein de C@mpus.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2° Elle nous fait part ensuite des avantages qu’apporte le e-Learning au sein d’un projet de formation: un gain de temps, un gain d’argent, une harmonisation du discours.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

3° Christine Derekx nous explique ici la place qu’occupe le présentiel au sein des formations C@mpus.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

4° Ci-dessous, elle nous donne son opinion au sujet du Rapid e-Learning et nous livre les contextes dans lesquels cet outil est utilisé chez Auchan.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

5° Concernant l’utilisation de médias, Christine Derekx évoque ce qui motive leur intégration au sein des formations et la manière dont ils sont perçus selon la culture des pays.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

6° Dans cet extrait, elle fait le point sur la perception que le public a du e-Learning selon les pays.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

7° Christine Derekx détaille ici les outils employés au sein de la société, ce qui a motivé leur choix, leurs avantages.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

8° Pour finir, elle nous avoue une frustration par rapport à l’outil d’animation « Flash ». Son rêve: « Faire du Flash sans savoir Flash ».

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Merci à Christine Derekx pour nous avoir accueillies au sein d’Auchan et pour avoir consacré son temps à nous transmettre son expérience du e-Learning.

Céline Tauvry et Cécile Kubek

Comments off

Point de vue d’un professionnel de la communication

Arnaud Meunier en tant que responsable communication et multimédia dans une entreprise d’industrie textile porte un intérêt constant pour les nouveaux outils de communication interne comme externe. Ses expériences et pensées, il n’hésite pas à nous les faire partager, notamment au sein de son blog. Son témoignage nous apporte la vision du monde de l’entreprise concernant le e-Learning et le Rapid e-Learning.

Dans un premier temps, il nous livre son opinion concernant ces outils qui peuvent être utiles mais qui ne peuvent pas toujours remplacer la formation traditionnelle. De plus la conception d’une formation n’est pas à la portée de tout le monde. Il évoque l’apport de ces dispositifs pour l’entreprise, à condition d’avoir une politique de formation définie et de disposer de temps pour la mise en place des formations.

Il nous explique ensuite en quoi ces outils peuvent être utiles au monde de la communication notamment pour la réalisation de présentations ou de sessions de formation. Il évoque les avantages que devraient posséder un outil de e-Learning : avoir deux modes d’utilisation, proposer des modèles de présentation… et ses attentes concernant un dispositif de formation à distance. Cependant, pour lui, la formation à distance n’offre pas les mêmes possibilités de communication que la formation traditionnelle.

Pour finir, il nous montre l’inutilité de l’expression « Rapid e-Learning ». Il souligne la confusion faite entre la présentation dont le but est de transmettre de l’information et la formation. Il pointe également l’utilisation pas toujours réfléchie de Powerpoint.

Merci à Arnaud Meunier pour avoir accepté de nous faire partager son opinion et son expérience.

L’intégralité de l’interview est disponible ici en format PDF.

Céline Tauvry

Comments off

Entretien avec Eric Delcroix

L’ayant pour professeur en Conception et développement d’outils de médiation multimédia, nous n’allions pas laisser passer l’occasion de recueillir l’avis d’Eric Delcroix, spécialiste du multimédia, d’Internet, des blogs, en graphisme et PAO, bref, un « touche à tout de la communication et de la formation »comme il se définit lui-même.
Ci-dessous, quelques extraits vidéo de cet entretien.


1° Eric Delcroix nous explique d’abord comment il s’est retrouvé dans le milieu de l’informatique, son domaine de prédilection qui lui a été révélé via une autre passion: la photographie…

2° Il évoque ensuite l’intérêt des formations en e-Learning et dresse un panorama des outils à maîtriser en vue de la création de formations à distance.

3° Dans cet extrait, Erix Delcroix nous donne sa vision du e-Learning et du Rapid e-Learning qui sont, selon lui, des outils complémentaires de la formation traditionnelle qui nécessitent assiduité et motivation de la part de l’apprenant se retrouvant seul face à l’ordinateur. Il souligne la souplesse de ces dispositifs mais pointe également les inconvénients du Rapid e-Learning tels que l’absence de feed-back et l’ambiguité du terme qui laisse croire à la facilité, ce qui n’est pas forcément le cas…
 

4° Il dessine les attentes des entreprises françaises en matière de e-Learning, attentes qui ne sont pas les mêmes selon la structure de l’entreprise et démontre quel pourrait être l’apport du Rapid e-Learning au sein d’une entreprise.
 

5° Pour finir, il nous explique pourquoi il ne croit pas en l’explosion du e-Learning et de quelle manière il pense l’évolution du Rapid e-Learning…

Un grand merci à Eric Delcroix pour avoir avoir pris le temps de nous donner son point de vue sur le e-Learning et le Rapid e-Learning.

Céline Tauvry

Comments (1)

articles précédents